Close

Steph & Remy ont annoncé dernièrement, en Juin 2017, leur départ de Dojom pour une nouvelle vie plus libre et nous leur souhaitons plein de bonheur et une belle prospérité dans leurs nouveaux projets.
Mais l’aventure Laponie Mush continue à Dojom !!!

Nous sommes Alexandra & Cédric, un jeune couple français déjà présent dans le milieu du mushing en France et recherchions depuis quelques années un lieu pour vivre avec notre meute de chiens et y travailler.
Cédric, cuisinier de métier, est maintenant musher depuis 5 ans en France sur la station de Combloux en Haute-Savoie et est accompagné de ses 18 Alaskans Huskies, avec leurs caractères tous différents et leur « petites » têtes trop attachantes.
Alexandra travaille dans l’hôtellerie depuis 8 ans en Haute-Savoie.

Notre projet commun, qui nous tient à cœur depuis un moment, était de trouver un lieu où nous puissions allier nos deux métiers.
Et l’opportunité s’est présentée à nous en contactant Stef & Remy pour reprendre Laponie Mush !

Pour la petite histoire,
Une semaine avant de contacter Stef & Remy (ne sachant pas que Laponie Mush était en vente!), nous avons découvert leur site internet et j’ai dit à Cédric, « C’est un lieu comme ça qu’il nous faut pour réaliser notre rêve. »
Et une semaine après, nous apprenons que Stef & Remy cherchent à vendre !
Nous ne savons pas s’il s’agit d’un signe ou simplement le hasard !
Et nous voilà partis pour Dojom, où l’aventure est possible !

Nous tenons à remercier tout particulièrement nos familles, nos amis, nos voisins pour leur soutien, sans qui le projet n’aurait pu avoir lieu !

Maintenant, l’aventure Laponie Mush commence pour nous avec le plus grand plaisir !

Origine du mot Mush (prononcé Meuch)

A l’époque de la ruée vers l’or, les premiers explorateurs français des région arctiques du Nord de l’Amérique ont appris à conduire les chiens de traîneaux avec les natifs. Mais ils utilisaient comme ordre de départ un mot français : « Marche » pour demander à l’attelage d’avancer. Plus tard les anglais ont appris des français, et ont adapté cet ordre à leur langage afin qu’il soit plus simple à prononcer, ce qui a donné le mot « Mush » ainsi que le mot « Musher »

Go top